Le sureau... l''arbuste aux multiples vertus

Le Sureau du Canada, du nom latin Sambucus Canadensis, est un magnifique arbuste fruitier qui est cultivé pour ses fleurs et ses fruits. Il s'adapte à plusieurs types de sol, mais préfère les terres bien drainées. Bien que nous le retrouvions à l'état sauvage près des routes (indigène), nous utilisons pour la production fruitière des cultivars développés par Agriculture Canada, soit des variétés  plus productives aux baies comestibles et plus savoureuses, riches en nutriments et à haute capacité antioxydante. Ce sont des variétés qui sont aussi très bien adaptées aux climats froids du Québec (zone 3).

Le sureau du Canada atteint à sa maturité, une hauteur et largeur de 2 m et peut produire chaque année, au mois d'août ou septembre selon la région, jusqu'à 25 livres de délicieuses baies comestibles. Son rendement en fruits dépendra de son entretien apporté, tel que la taille, la fertilisation, etc. 

Les baies de sureau se présentent en grappe et leur couleur violet foncée, nous démontre bien leur haute teneur en anthocyanes, soit des polyphénols aux propriétés antioxydantes ayant un impact positif sur la santé.

Rares sont les arbustes fruitiers qui sont cultivés autant pour ses fleurs que pour ses baies. C'est le cas du Sureau du Canada !

Ces fleurs ont des propriétés médicinales telles qu’anti-inflammatoire, antivirale, expectorante, anti-histaminique, antirhumatismale, antioxydante, diurétique, antidiabétique (insulinogène). Tandis que ces fruits ont de grandes propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, antivirales, anticancéreuses, etc. 

Il existe plusieurs variétés de sureaux. Certaines sont comestibles et d'autres ne le sont pas comme le Sureau rouge, le Sureau doré ou le Sureau Maxima qui sont des cultivars utilisés en horticulture.


Légende

Le sureau est un arbuste qui présente son quota de bonnes choses. Toutes les populations anciennes disaient  de lui qu'il était l'arbuste ''magique'' par excellence.

Dans la mythologie grecque, ses fruits étaient une nourriture des Dieux. La tradition voulait que l'on donne un plant de sureau à son enfant lorsqu'il quittait le foyer. Il faisait partie de la ''pharmacie verte'' des Amérindiens et des Européens alors que le sureau servait à lutter contre le rhume, grippe, bronchite, rhumatismes, constipation, etc.

Plusieurs croyances sont relatives au Sureau. On le surnomme le protecteur du foyer, l'arbre médecine, le pharmacien de la maison.

On dit que le sureau a la capacité de protéger les ormes (ces grands arbres) contre la maladie hollandaise de l'orme. Le sureau est une plante de protection que l’on porte sur soi ou que l’on suspend au-dessus des portes et fenêtres.

Les Anglais disaient du sureau que cet arbuste protégeait les lieux de la foudre et qu'il était une plante de prospérité : on le faisait pousser près de la maison pour y attirer l'abondance.


Théorie des signatures

Pour les adeptes de la théorie des signatures: Les tiges vides de l'arbuste rappellent les canaux du corps humain tandis que les fleurs et les fruits du sureau se présentent en grappes qui rappellent les alvéoles des poumons.

 Source: Livre ''Sous la protection du Sureau'' de Bernard Bertrand.





Pour les adeptes de petits fruits,
contactez-nous pour vous procurer des boutures provenant de nos cultivars.
Réservez vos quantités dès maintenant pour la livraison du 25 mai au 1er septembre 2017.